Découvrez les actus Alkemics

par Aude Chardenon5 octobre 20210 commentaires

Professionnels du bricolage : et si on vous aidait à mieux collaborer ? [Infographie]

124 jours, soit un peu plus de quatre mois : c’est le délai nécessaire entre un accord de distribution et la mise en vente effective des produits en grande surface de bricolage (GSB). Afin d’identifier les leviers d’optimisation de ces processus, Alkemics a interrogé près de 90 cadres d’entreprises adhérentes Inoha*. Découverte, achat, référencement et commercialisation des produits, voici les pistes pour simplifier les différentes étapes du cycle de vente des produits de bricolage et améliorer la collaboration entre distributeurs et fournisseurs du secteur.

Alors que la collaboration entre les distributeurs alimentaires et leurs fournisseurs s’est révélée cruciale depuis le début de la crise sanitaire, notamment pour pallier les pénuries, d’autres secteurs d’activité ont été confrontés à des problèmes d’approvisionnement. Au-delà de ce contexte inédit, cette collaboration est un facteur clé dont dépend la réussite d’une stratégie commerciale. Pour mieux cerner ces enjeux, Alkemics a interrogé près de 90 cadres d’entreprises adhérentes Inoha* exerçant des fonctions commerciales dans 81 entreprises différentes (industriels du monde de l’habitat et du bricolage). Collectées entre le 25 mai et le 07 juin 2021, les réponses apportent un éclairage précieux sur les relations entre les distributeurs et les fournisseurs du bricolage, que l’on parle de commerce BtoC ou de négoce.

Que nous apprend cette étude ? Du point de vue des industriels, seule la moitié estime que leurs distributeurs ont une bonne connaissance de leurs gammes de produits.

Le constat : un process de référencement qui gagnerait à être facilité

Parmi les chiffres que de nombreux acteurs du secteur souhaiteraient voir évoluer, le délai de référencement des produits, très hétérogène selon les circuits de distribution : entre l’accord et la mise en vente, on affiche 1 mois chez les pure-players contre 4 mois en GSB**. Des délais hétérogènes selon les circuits de distribution et qui ne sont guère satisfaisants pour les industriels : 85% trouvent qu’il n’est pas rapide et pas optimisé. 72% d’entre eux jugent que le process de découverte des produits n’est pas assez rapide… et 61% que le process d’achat n’est pas assez efficace.

La digitalisation des relations pour améliorer la collecte des données produit

Comment améliorer ces indicateurs ? En développant par exemple les interactions entre industriels et distributeurs sur l’ensemble des canaux, puisque celles-ci sont principalement offline. Hors contexte de la crise sanitaire, les plateformes ne sont utilisées comme canal prioritaire que par 6% des professionnels interrogés pour faire découvrir de nouveaux produits aux équipes achats des distributeurs.

La digitalisation peut également permettre d’optimiser la collecte de données. 71% des données relatives au référencement des produits par les distributeurs sont transmises au fil de l’eau. Si la majorité des industriels savent quelles données transmettre et quand, ils sont en revanche près de la moitié à ne pas connaître la fréquence de mise à jour.

Enfin, l’amélioration de la collaboration entre les différents partenaires concerne la diffusion des informations sur les sites marchands. Pour plus de la moitié des sondés, leurs produits sont bien présentés sur les sites des pure players (61%) et des GSB (54%). En revanche, ce n’est pas le cas sur les sites des négociants pour 78% des sondés… Plus précisément, la description du produit, les vidéos, photos et le nom de la marque représentent le Top 4 des informations produits qui pourraient être mieux présentées sur les sites web.

Vous voulez en savoir plus ? Téléchargez notre étude complète Collaboration entre fournisseurs et distributeurs du bricolage : quelles pistes d’optimisation ?

*Union Nationale des Industriels du Bricolage, du jardinage et de l’Aménagement du Logement
**Grandes surfaces de bricolage