Découvrez les actus Alkemics

Ce qu'il faut retenir de PharmagoraPlus 2018 : Le futur de la pharmacie est-il digital ?

par Claire Boisseau11 avril 20181 commentaires

PharmagoraPlus est le salon incontournable des professionnels du secteur de la santé et des officines.


Les 7 et 8 Avril 2018, plus de 12 000 participants et 380 exposants se sont réunis au Parc des Expositions de la Porte de Versailles pour échanger sur les nouvelles perspectives de la profession de pharmacien et de son écosystème, toutes deux en pleine mutation. Ayant ouvert sa plateforme au secteur de la santé fin 2017 , Alkemics était présent à l’événement pour faire découvrir sa vision et les bénéfices de sa solution innovante pour les différents acteurs de la santé et in fine du patient.

Retour et partage dans les grandes lignes:

→ LE MÉTIER DE PHARMACIEN VA-T-IL VRAIMENT CHANGER ?

VRAI.
Une véritable transformation anime l’écosystème de la santé, le pharmacien et les pharmacies d’officine sont au coeur des enjeux. Le métier de pharmacien a évolué, passant progressivement de l’étape finale, le dernier maillon du parcours de soin (avec la sécurisation de la distribution finale du médicament au patient) à un pôle transversal qui redessine son métier. Dépistage, prévention, conseil, assistance, le nouveau métier de pharmacien se dirige vers plus près avec les patients. Avec la démultiplication des services de santé délivrés par le pharmacien et l’assistance par les patients, sur l’association à l’approfondissement de leur coeur de métier comme professionnel de la santé avec la relation avec le patient est plus de personnalisée.Tous ces bouleversements liés à la numérisation,

→ LA DIGITALISATION VA-T-ELLE RESTREINDRE LA RELATION DE PROXIMITÉ AVEC LE PHARMACIEN ?

FAUX.
1 anglais sur 2 opinion que la numérisation est un progrès pour la santé. Avec 100 000 applications santé dans le monde, le consommateur et le progrès dans son parcours santé et une nouvelle source d’information et de conseil. La numérisation démultiplie les points de contact. Extension virtuelle de l’officine, web-to-store , e-observance: le parcours patient est révolutionné et ces nouveautés sont au service de la coordination des soins et de l’inter-professionnalité du secteur. La pharmacie est à l’écoute des patients : e-réputation, enquete de satisfaction, prevention and coaching health to distance, test of nouveaux usages, this relation of the place of the place of the place of the pharmacy. La personnalisation des services et de l’expérience est un levier fort: l’éducation thérapeutique et les entretiens pharmaceutiques numérisés, carnet de santé connecté, prolongation des services en ligne, personnalisation des produits … Les services de proximité se développent aussi : télémédecine , objets connectés santé, click & collect, livraison à domicile … et le conseil à distance se multiplie : besoin de tutoriels produits et conseil d’utilisation des produits.Peut-être mieux que les laboratoires peuvent mettre à disposition ces produits tutoriels directement à la destination des pharmaciens, ou prêts à afficher sur les sites des pharmacies et sur les bornes digitales en rayon? La numérisation est une véritable opportunité pour renforcer la relation de proximité avec le patient.
* Etude Avenir Pharmacie Edition 2018

→ FAUT IL AVOIR PEUR DE LA VENTE EN LIGNE ET DU E-COMMERCE EN PHARMACIE ?

FAUX.
Le consommateur est toujours plus connecté et en recherche d’efficacité et de pratique. L’essor du commerce électronique et des ventes en ligne illustre ces évolutions. Il est normal que les joueurs poursuivent, Amazon, et même les distributeurs cette tendance … Mais les officines ne sont pas en reste. Elles commencent en France à développer le click & collect, le scan d’ordonnance et la livraison à domicile de médicament. Les ventes en ligne sont encore faibles sur le marché français en comparant les voisins belges et allemands pour le poids des ventes en ligne dans le secteur parapharmaceutique avoisine les 15%
Ce nouveau canal numérique disponible 7j / 7 et 24h / 24 en complémentarité des tubes traditionnels. Le numérique libère également le temps du pharmacien pour le conseil dans l’officine et ceux qui veulent se rendre en officine pour une expérience d’achat de proximité.

→ LA DONNÉE PRODUIT EST-ELLE INDISPENSABLE A TOUS LES SCÉNARIOS DE DIGITALISATION?

VRAI.
Une prodigalité très fine et détaillée. Sera le socle d’une expérience riche et personnalisée, fréquentée par les patients. C’est aussi le socle de la connaissance et de la compréhension du produit pour le professionnel de la santé et du patient. Une base propre permet de simplifier les usages métiers: référencement, mise en marché, transmissions de données, analyses … Une représentation numérique, standardisée, riche et de qualité est un pré-requis aux différents scénarios de numérisation qui dessinent l’avenir des relations inter-professionnelles du secteur et in fine, de l’expérience délivrée au patient.

→ DOIT-IL Y AVOIR PLUS DE COLLABORATION ENTRE LES LABORATOIRES ET LES PHARMACIENS / GROUPEMENTS DE PHARMACIES?

VRAI.
Les différentes évolutions ci-dessus et notamment la nécessité de se rapprocher du patient pour lui apporter toujours plus de conseil et d’information, une collaboration entre les laboratoires et les pharmacies. Les échanges d’informations doivent être fluidifiés et facilités grâce à des solutions digitales métiers adaptées, intuitives. Alkemics permet cet échange et cette collaboration digitale facilitée afin que les professionnels de la santé se libèrent du temps pour se concentrer sur leur coeur de métier : le conseil et la santé !