Découvrez les actus Alkemics

par Jesse Bellaiche29 septembre 20200 commentaires

La success story Michel et Augustin se poursuit sur Alkemics avec CodeOnline Food

Alkemics, la plateforme qui aide les marques à centraliser toutes les informations produit et à les partager à l’ensemble de l’écosystème, ouvre désormais un accès à CodeOnline Food, une initiative de GS1 France.
Avec ce nouveau canal de diffusion, Alkemics renforce encore sa mission au service des marques – leur offrir plus de contrôle sur leurs informations produits et une meilleure transparence vis-à-vis des consommateurs. Michel et Augustin a participé à un projet pilote et s’en félicite aujourd’hui.

Difficile de lire l’année 2020 dans la continuité des années précédentes tant le Covid-19 change la donne. La croissance des achats en ligne et notamment du click and collect s’est affirmée, les ventes de produits alimentaires de longue conservation se sont envolées… Et une certitude émerge : plus des deux tiers des Français veulent consommer de façon différente, plus responsable, et attendent donc toujours plus de transparence de la part des marques. La conséquence est double : d’une part, les données produit sont aujourd’hui plus précieuses et importantes que jamais ; d’autre part, les marques doivent s’assurer que ces données soient fiables, claires, précises et facilement accessibles – à tous et partout.

Nouvelle étape d’un partenariat fructueux

C’est tout l’intérêt d’Alkemics : répondre à l’exigence des consommateurs ainsi qu’à l’indispensable digitalisation des entreprises et de leur catalogue produit. Cette promesse a séduit Michel et Augustin dès 2017. L’ex-petit artisan, inventeur de « la vache à boire », souhaitait accélérer ses ventes de manière omnicanale dans la distribution, en drive et GMS (Grandes et Moyennes Surfaces). « Les trublions du goût » ont ensuite été parmi les premiers à bénéficier du programme Transparence Conso : lancé en juillet 2019 par Alkemics, le programme permet aux marques de partager en un clic leurs données produit avec Yuka et une vingtaine d’autres applications consommateurs.

« Une donnée fiable diffusée avec cohérence est la matière première pour créer une relation de confiance durable avec les consommateurs », rappelle Michel de Rovira, co-fondateur de Michel et Augustin.

Cette relation fructueuse entre les deux entreprises vient de connaître une nouvelle étape : toujours soucieuse d’améliorer ses solutions, Alkemics propose en effet aux marques de partager gratuitement et facilement leurs informations produit avec CodeOnline Food.

Un canal offert aux clients d’Alkemics

Cette initiative a été lancée à l’automne 2019 par GS1 France, le créateur du code barre, qui recense plus de 42 000 entreprises adhérentes en France (et 2 millions dans le monde), avec les acteurs de la filière agroalimentaire. Le principe de CodeOnline Food est simple : permettre à ces acteurs – plus de 18 000 fabricants – de partager leurs données produit, structurées, sur une base de données en ligne. Alkemics, résolument engagée dans une démarche de transparence et partenaire de GS1 France, souhaitait offrir ce nouveau canal à ses clients, gratuitement. L’initiative a immédiatement séduit Michel et Augustin, qui a bénéficié d’un projet pilote, mené en quelques mois.

Ingrédients, GTIN… quelque 60 informations listées

Cette rapidité s’explique par la richesse et la simplicité de la plateforme Alkemics, qui aidait déjà les marques à lister des centaines d’informations produit. « Ce sont des informations de qualité, fiables, à jour, et toujours accompagnées de la bonne image du produit« , apprécie Brice Bonal, assistant compte clé GMS chez Michel et Augustin. « De plus, une quinzaine de minutes suffisent pour uploader ces informations sur la plateforme ». Les données deviennent alors accessibles à tous : sites e-commerce, partenaires, applications consommateur, et désormais CodeOnline Food. Cette dernière reprend une soixantaine d’informations :

  • Données de base (GTIN du produit, libellé…)
  • Données légales (liste des ingrédients, déclarations nutritionnelles, pays d’origine ou lieu de provenance)
  • Données complémentaires (régime végétarien, halal, casher, labels bio, équitables…)

Partager ainsi ses données grâce à Alkemics correspond parfaitement aux ambitions de Michel et Augustin, qui a construit son succès grâce à ses recettes gourmandes, mais aussi à une communication innovante, qui mise sur la proximité : pas d’étiquettes impossibles à décrypter pour les consommateurs, recettes claires, chasse aux ingrédients inconnus… « Juste des produits aussi gourmands et simples que possible », explique Mathilde Larroumet, Responsable Qualité. Produits frais, épicerie sucrée et salée, snacking – la marque compte aujourd’hui une centaine de références. « Les consommateurs veulent désormais savoir ce qu’ils mangent, connaître les compositions, les recettes… Et ça nous va parfaitement », sourit Mathilde Larroumet. « Alkemics nous permet de reprendre le contrôle sur ces données et la manière dont elles sont communiquées ».

Des informations souhaitées par 80% des consommateurs

« Aujourd’hui, la transparence n’est plus une option« , rappelle Florence Di Nicola, VP Marketing d’Alkemics. Selon une étude d’OpinionWay, 8 Français sur 10 estiment que les informations produit sont utiles, mais ils ne sont que 53 % à les juger fiables, 50 % faciles à trouver, 46 % lisibles ou 34 % complètes. D’ailleurs 1 Français sur 2 affirme avoir déjà renoncé à un achat faute d’informations. Il existe donc pour les marques un réel axe de progrès… « Les marques, si elles souhaitent renouer la relation de confiance avec les consommateurs, doivent être en mesure de mieux communiquer et de s’assurer que les informations qui circulent sur les différentes plateformes sont conformes à la réalité de la composition de leurs produits », souligne François Deprey, président exécutif de GS1.

Grâce à Alkemics, les marques peuvent reprendre la main sur ces données afin d’être certaines de leur fiabilité : « Nous redevenons propriétaires de nos datas, et nous pouvons de nouveau maîtriser les données qui circulent sur nos produits », se félicite Brice Bonal.

D’autant que ces données ont vocation à devenir le socle où tout l’écosystème pourra se sourcer, des distributeurs aux partenaires technologiques en passant par les applications consommateurs. Résultat : une source d’informations produit centralisée, fiable et alimentée par les marques elles-mêmes. « Les applis sont une bonne chose, mais les consommateurs, qui collectent et renseignent les données sur les applis, ne sont pas des professionnels de la data. Du coup les descriptifs et les visuels ne sont pas forcément conformes, ni à jour », précise Brice Bonal. En regroupant toutes les informations d’un produit sur Alkemics pour les partager sur les différents canaux de diffusion, « tout le monde a maintenant accès à la même information fiable. »

Une triple réussite

En faisant ainsi le pont entre les marques, les applications, les consommateurs et désormais CodeOnline Food, Alkemics répond à plusieurs enjeux majeurs :

  • La transparence, en rendant visibles et en digitalisant des données jusqu’alors uniquement accessibles sur le packaging des produits ;
  • Le respect du règlement INCO* (règlement européen n°1169/2011) en garantissant l’accès aux informations sur les produits, notamment celles liées aux ingrédients, allergènes et valeurs nutritionnelles ;
  • La fiabilité des informations, et la garantie que la source de la donnée est bien la marque elle-même ;
  • Une source unique d’informations produit pour tout l’écosystème.

Une réussite indéniable aux yeux de Michel et Augustin, qui, à l’image de Brice Bonal, apprécie aussi la collaboration avec Alkemics : « ce qui a été mis en place est vraiment intéressant et à l’image de notre relation avec Alkemics, une entreprise en constante évolution qui cherche toujours de nouvelles fonctionnalités, des petites améliorations qui font la différence. C’est d’autant plus appréciable que nous sommes toujours inclus dans leur process de réflexion. »

Une relation constructive et surtout l’accès à une plateforme unique pour centraliser la donnée produit et la partager à l’ensemble des canaux de diffusion : distributeurs (drive, centrale ou magasin) ; applications consommateurs type Yuka ; solutions métier comme Nielsen, Klee Studio ou Google Manufacturer Center ; et partenaires comme GS1 CodeOnline Food… Autant d’atouts pour aider les marques à conquérir de nouveaux marchés.