Découvrez les actus Alkemics

Share
par Lucas8 février 20210 commentaires

Echange de données : La collaboration distributeur-fournisseur doit aller au delà du simple référencement

Pour bien vendre un produit – et non uniquement pour le mettre en magasin ou en drive – il faut l’associer à une expérience d’achat convaincante. Pour preuve : une fiche produit complète, enrichie avec toutes les données marketing disponibles, permet d’augmenter les ventes de 24% par rapport à un produit dont la fiche est vide.

Marion Vergnet, Head of Product & Merchandising au sein de Carrefour e-Commerce, illustre cette corrélation avec un exemple très concret. “Un champ mal saisi en amont dans un produit, par exemple le litrage de sacs poubelle, c’est un produit qui en e-commerce, ne remontera pas correctement dans les moteurs de recherche. Une donnée peu qualitative cela peut donc aboutir à une moindre performance commerciale et aussi, ne l’oublions pas, déboucher sur des litiges juridiques. »

 

Problème : la plupart des données utilisées pour étoffer cette fiche ne sont pas collectées pendant le référencement. Pourtant l’e-omnicanal, la politique commerciale, la stratégie marketing et RSE,  imposent la récupération de nouvelles données pour différencier le produit aux yeux du consommateur – sans pour autant déroger au time-to-market. 

 

À ce titre, de nombreuses données sont collectées post-référencement, comme par exemple, les données inhérentes à la réalisation de prospectus promotionnels. C’est également après cette étape de référencement qu’intervient généralement un processus continu de correction des données : une erreur de taille de produit détectée à la mise en rayon, une erreur de palettisation détectée en entrepôt, une incohérence de données trouvée sur
le site web… 

Et pour preuve, un produit voit ses informations mises à jour en moyenne tous les 2 mois… sur les 3 ans de sa durée de vie moyenne. Avec une telle fréquence, propager

manuellement ces changements auprès de chaque distributeur (ou pire : auprès de chaque équipe qui consomme cette donnée au sein de chaque distributeur) sort clairement du champ du “faisable”.

 

Voilà pourquoi la réalité opérationnelle impose désormais plus de collaboration après qu’avant le référencement. Avec un (gros) challenge à la clé car la perception de la valeur de la donnée n’est pas la même tout au long de cette relation selon que l’on doit distributeur ou fournisseur…

Besoins - relation fournisseur

Livre blanc - Relation Fournisseur 3.0

Livre blanc - relation fournisseur
Téléchargez le livre blanc

Cette série d’articles s’appuie sur notre livre blanc Relation Fournisseur 3.0 qui analyse la transformation du secteur de la distribution et propose des pistes de réflexion sur les modèles d’organisation permettant de répondre à ces nouveaux enjeux.