Découvrez les actus Alkemics

# TAGS

Share
par Aude Chardenon15 décembre 20210 commentaires

La révolution des entrepôts automatisés

Face au boom de l’e-commerce alimentaire, les plateformes logistiques des retailers ont dû tenir la cadence pour assurer la distribution de l’ensemble des commandes. Dans ce secteur disputé, les distributeurs dotés d’entrepôts automatisés étaient nettement mieux préparés. Mais tous les acteurs du secteur de la grande consommation et distribution ont néanmoins vu leurs chaînes d’approvisionnement bouleversées.

L’e-commerce alimentaire a représenté 36 milliards d’euros en 2020 en Europe. Une année record pour le secteur qui aurait gagné dans sa transformation digitale 4 à 5 ans en quelques mois selon de nombreux experts, et qui affiche, selon une étude de McKinsey/EuroCommerce, une croissance de 8%pour les ventes volume et de 11% pour les ventes valeur.

En France, sur l’ensemble de l’année 2020, les ventes de produits de grande consommation en ligne ont progressé de 42%. Le catalyseur du phénomène tient bien sûr dans la brusque crise sanitaire qui a encouragé les consommateurs à se tourner vers la vente à ligne pour éviter de se rendre en magasin. Les portails des grandes surfaces alimentaires, qui concentrent 59% des dépenses pendant le confinement, affichent une croissance supérieure à celle des pure players et sites spécialisés selon Kantar.

Pour soutenir une telle croissance et tenir la cadence, les enseignes les plus matures en ligne ont pu compter sur
leurs entrepôts robotisés. En Île-de-France, le Groupe Casino a inauguré en mars 2020 un premier entrepôt de 36 000 m2, entièrement robotisé, à l’aide du spécialiste anglais Ocado. Le centre O’Logistique (filiale du Groupe Casino) permet de préparer une commande client en 6 minutes avec plus de 50 000 produits disponibles et de la livrer à 75% de la population d’Île-de-France.

Initialement dédié aux ventes de Monoprix Plus, le catalogue en ligne de Monoprix offrant alors la livraison de 13 000 références, l’entrepôt a rapidement évolué, accueillant par la suite le service Casino Plus. Les clients de l’enseigne Casino peuvent réaliser leurs courses en ligne et bénéficier d’une livraison à J+1 avec une excellente qualité de service sur 12 000 références, tandis que Monoprix proposera en fin 2021 depuis ce même entrepôt 50 000 références dans un rayon de 80 kilomètres en Ile de France avec une livraison sur des créneaux d’une heure tous les jours de la semaine.

Pour une des porte-parole de Casino, “la pertinence de la livraison en e-commerce alimentaire est évidente dans la situation actuelle. […] Grâce à cet entrepôt et ce partenariat, nous prenons cinq ans d’avance sur tous nos concurrents en France.” L’objectif du groupe Casino est d’atteindre à terme 500 millions d’euros de chiffre d’affaires depuis cet entrepôt. En Angleterre, Ocado a signé un partenariat avec Marks & Spencer, baptisé Ocado Retail, pour 750 millions de livres. Son centre logistique de la banlieue londonienne dédié à cette joint-venture peut traiter jusqu’à 150 000 commandes par semaine.

Téléchargez notre livre blanc