Découvrez les actus Alkemics

par Aude Chardenon3 janvier 20220 commentaires

Comment les Galeries Lafayette ont profité de la crise pour se réorganiser

Le grand magasin a dû fermer plus de 100 jours en 2020 et autant en 2021. Les Galeries Lafayette ont perdu la moitié de leur chiffre d’affaires mais le groupe en a profité pour se moderniser. Explications.

Les Galeries Lafayette, en plus de 120 ans d’existence (le magasin parisien a ouvert en 1893), et en dépit de deux guerres mondiales, n’avaient jamais connu cela : devoir fermer aussi longtemps. En tout, 100 jours sans accueillir le moindre client en 2020 et autant en 2021. Un choc majeur pour un grand magasin qui, à Paris-Haussmann, a l’habitude d’accueillir plus de 35 millions de visiteurs chaque année, la clientèle internationale représentant 60% de son chiffre d’affaires. Le groupe a profité de ces fermetures forcées pour innover, notamment en matière de digital. Si bien que les ventes via le canal digital, aux alentours de 2% avant la crise, représentent aujourd’hui 25% du chiffre. Le point en cinq innovations majeures.

1/ Le live-shopping, pour être présent malgré tout

Mars 2020, le magasin ferme. Et toute activité commerciale avec lui. Mais pas longtemps. Dès le mois de mai, les Galeries Lafayette mettent en place un service de live-shopping. Le principe ? Puisque les clients ne peuvent se rendre en magasins, alors le magasin va à eux. Un personal shopper, tablette en main, arpente le magasin à la place du client, en lien vidéo avec lui. Il lui montre les articles qu’il souhaite et le conseille dans ses achats. La commande est finalisée en ligne pour un envoi à domicile ou en points relais. Simple et efficace. Plus de 80 marques internationales proposent aujourd’hui ce service.

2/ De la seconde main, pour coller aux tendances 

Le marché de la mode d’occasion, dans le sillage de Vinted, s’envole. Les Galeries Lafayette, de longue date engagées sur le créneau avec Culture Vintage (marque du groupe Eureka Fripe), accélèrent encore depuis septembre 2021 : au troisième étage, un espace (Re)Store a ouvert, sur 600 m², organisé avec sept partenaires majeurs, tous spécialistes de la seconde main, de l’économie circulaire ou de la mode responsable : Monogram, Personal Seller, Relique, Petite Chineuse, Crushon, Entremains et Culture Vintage. Le leitmotiv ? « Renouvelez, revendez, recyclez », comme le résume la signature de l’espace.

3/ Un nouveau parcours clients, pour davantage de confort

Si le rez-de-chaussée du grand magasin reste encore à rénover, tout le reste, ou presque, a été revu et corrigé en fonction des attentes nouvelles. Le groupe annonce que plus de la moitié de la surface de vente a été réaménagée. Parmi les grands changements : la percée d’une nouvelle batterie d’escalators et, un peu partout, des espaces dédiés aux pauses et à la restauration installés. L’offre de restauration, mieux dispatchée, a vu sa surface globale augmenter de l’ordre de 20%.

4/ Une offre femmes revue, pour gagner en modernité 

Entre 2020 et 2021, les Galeries Lafayette ont fait entrer 140 nouvelles marques, renouvelant ainsi près de 30% de l’offre femmes du grand magasin. Un espace, baptisé Créative Galerie, a même pris forme, sur 350 m², pour exposer quelques-unes des meilleures marques digital natives, pépites de demain. Dans le lot, Mathilde Cabanas, Seven/Auguts, Navy Paris ou encore Pretty Wire.

5/ Le plus grand espace chaussures d’Europe, pour être le référent ultime 

Sur 4000 m², les Galeries Lafayette disposent depuis cette année du plus grand espace chaussures d’Europe. Occupant tout le quatrième étage du magasin, cet espace expose plus de 200 marques via 60 corners. Le tout avec une théâtralisation soignée, propre à laisser « respirer » des clientes, pour une bien meilleure attractivité.

Vous voulez en savoir plus ? Notre livre blanc “2019-2021 ; la transformation du commerce” est disponible.

Téléchargez notre livre blanc