Découvrez les actus Alkemics

Share

Ce qu'il faut retenir de Back From Vivatech : Les révolutions technologiques en cours dessinent les modes de consommation de demain

par Florence14 juin 20180 commentaires

Lors de la conférence Back from Vivatech organisée par l’Institut du Commerce Connecté le 4 juin dernier, Antoine Durieux, CEO et fondateur d’Alkemics, a embarqué les distributeurs participants dans un voyage dans le temps.

Les inventeurs de la locomotive à vapeur savaient-ils, au début du 19e siècle, qu’ils contribueraient à l’essor des grands magasins ?
Et les constructeurs européens qui ont accéléré la démocratisation de l’automobile dans les années 50 ? Avaient-ils aussi imaginé les supermarchés et leurs vastes parkings ?
Plus proches de nous : dans les années 70, aux États-Unis, des chercheurs militaires créent le réseau Arpanet, l’ancêtre d’Internet. Avaient-ils en tête le e-commerce ?

Probablement pas ! Pourtant, aujourd’hui, le lien entre ces révolutions technologiques et ces modes de consommation paraît évident.

Après ce voyage express dans le passé, projetons-nous dans un futur proche : quels nouveaux usages les innovations et les ruptures auxquelles nous assistons vont-elles faire émerger ?

 

 

Robotisation des chaînes de production

Sur le marché de la grande distribution en Chine, aux États-Unis ou en Europe, des précurseurs mènent des expériences ambitieuses et nous éclairent sur l’avenir. Avec sa Smart Platform, Ocado nous laisse entrevoir les impacts de la robotisation de la chaîne de production. Les délais de préparation des commandes raccourcissant, les consommateurs vont bientôt considérer la livraison en moins de 24 heures comme un standard.

 

 

 

Internet et la désintermédiation

Autre transformation fondamentale qui va accélérer cette tendance : la désintermédiation et le développement de l’économie du partage. Grâce à ses milliers de « shoppers » indépendants et son application ultra-performante, l’américain Instacart assure des livraisons de produits alimentaires en moins d’une heure.

 

 

 

Démocratisation de l’intelligence artificielle

De leur côté, des géants tels qu’Amazon ou Google misent sur la démocratisation de l’intelligence artificielle. Avec leurs assistants vocaux, ils entendent transformer la façon dont nous achetons en ligne.
L’IA va aussi métamorphoser les magasins physiques. Les caisses – et surtout les longues files d’attente – sont amenées à disparaître. Depuis l’ouverture du premier Amazon Go à Seattle fin 2016, on en rêve tous. C’est déjà une réalité en Chine pour les clients de l’enseigne Hema Fresh dont les 60 points de vente sont équipés de la technologie développée par SES Imagotag. Les vendeurs, quant à eux, s’appuieront sur des simulateurs utilisant la réalité augmentée, pour affiner et personnaliser leurs conseils.

 

 

Baisse des coûts des outils de production

Enfin, vous avez sans doute tous déjà commencé à percevoir les conséquences de la baisse des coûts de production et de transport. Des milliers de petites entreprises ont saisi cette opportunité pour développer une offre de produits locaux. Elles exploitent à fond les nouveaux moyens de communication pour promouvoir leurs marques. Et cela fonctionne ! Les consommateurs plébiscitent et soutiennent cette résurgence des terroirs. A travers certains de leurs achats, ils expriment leur engagement citoyen. A tel point qu’American Apparel a relocalisé une partie de sa production aux États-Unis. Sur son site, la marque propose désormais son emblématique sweat à capuche en deux versions : « Made in USA » et « Globally made ». Aux clients de choisir !

 

 

Revenons maintenant au présent. Bien qu’il soit impossible d’anticiper toutes les transformations que vont engendrer ces innovations majeures, nous sommes certains :
– qu’elles vont simplifier les parcours d’achat, effacer les frontières entre le on et le off line ;
– que leur déploiement exige une parfaite maîtrise des données, en particulier des données produits.

De nombreux acteurs de la grande distribution se préparent en nouant des alliances stratégiques. Ces huit derniers mois, nous avons vu Auchan signer avec Alibaba, le groupe Casino s’associer à Ocado, Monoprix se rapprocher d’Amazon, Carrefour s’allier à Tencent puis à Google…

Cependant, les attentes des consommateurs évoluent très vite alors n’attendez pas que ces rapprochements révèlent tout leur potentiel pour accélérer le mouvement.

Afin de répondre à ces nouvelles exigences, il faut d’abord disposer de données produits digitalisées, structurées, centralisées et accessibles par l’ensemble des services. C’est un prérequis incontournable. Cela implique donc de s’équiper avec des outils omnidata, omnimétiers, omnicanaux, omniusages.

En parallèle, sensibilisez vos équipes, aidez-les à tirer le meilleur de cette matière et à gagner en compétences en les formant.

Florence

Après 10ans d'expérience dans les équipes commerciales, category management et marketing de grands groupes industriels (Beiersdorf, Colgate Palmolive), Florence a rejoint la start-up Alkemics à ses débuts en apportant son expertise métier retail. Elle accompagne désormais le développement et la promotion de la plateforme en tant que directrice marketing.

envoyer un message